Petit couple en quête d’aventures, voilà une brève présentation pour savoir qui nous sommes.

Janaïna a 27 ans, est originaire de Bretagne et travaille en tant que Chef Pâtissière en France. Sinon, moi c’est Kévin, j’ai 30 ans, je suis originaire du Nord (oui, je sais Kévin, originaire c’est très cliché) et je travaille en tant qu’Ingénieur Système. Ensemble depuis sept ans, nous avons toujours eu ce désir d’évasion qui trottait au fond de nos crânes. Janaïna a beaucoup voyagé étant petite avec ses parents donc je dirais que c’est ancré en elle, et moi j’y ai pris goût au fur et à mesure de mes quelques voyages. En bref, le fait de découvrir de la culture, des gens d’ailleurs ou du paysage amplifie notre besoin d’en voir toujours plus, d’échapper à nos obligations et d’être libre comme l’air.

Nous essaierons, par le biais de ce site, de vous faire voyager avec nous, de vous donner des idées d’endroits à visiter, de bons plans à ne pas rater ou d’informations pratiques pour que votre voyage se passe au mieux

Dans tous les cas, merci de nous lire et de nous suivre !

LIEBSTER AWARD

À notre tour de se prêter au jeu, nous ne connaissions pas le principe mais Justine et Maxime de “C’est notre tour” nous ont gentiment nominé pour le Liebster Award :).

Bon mais de quoi il s’agit en fait ? 

Ça ressemble en gros à une chaîne (mais pas celle du style “Si tu ne réponds pas à ce message, tu seras atteint d’un cancer dans les 15 jours”), non celle-ci est en partie destinée aux blogueurs et invite à la confession, à la découverte ! Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir été choisi, et nous avons donc pour mission de donner 11 anecdotes nous concernant, répondre à 11 des questions posées par Justine et Maxime, et puis c’est à notre tour de créer 11 questions pour 11 blogueurs que nous choisirons.

De quoi vous en apprendre un peu plus :

1. Kevin est un peu geek sur les bords, un ingénieur dans l’informatique et Janaïna est une vraie petite chef (Kevin : je dirais même plus une pâtissière hors pair !)

2. Elle est de Bretagne, il est du Nord => Originaires de deux belles régions affirmées !

3. Pour ceux qui se posent la question, Janaïna est un prénom brésilien. Pour la petite histoire, ses parents l’ont apparemment conçu à Récife, donc au Brésil (et dans un hamac qui plus est !), et ce prénom représente une divinité de la mer, plus précisément une sirène aux cheveux longs…

4. En contre-partie de cet exotisme manifeste, Kevin a sans doute tirer son prénom d’un épisode des Feux de l’Amour (merci Maman).

5. Pour en revenir aux origines de Janaïna, notre premier voyage ensemble a été le Brésil (sans compter les pays limitrophes de la France). 3 courtes semaines à courir dans tous les sens, à en prendre plein la vue et plein les oreilles. C’était un rêve pour Janaïna !

6. On va pas y aller par 4 chemins, c’est Kevin qui gère tout, le côté informatique avec le blog, les vidéos, le montage, la photo mais aussi tout ce qui est itinéraire, choses à voir, paperasse et comptes bancaires (le plus fun). Janaïna est présente en tant qu’inspectrice des travaux finies (même si elle souffle pas mal d’idées tout de même) et aussi (et surtout) pour régaler nos petits bidons.

7. Côté matériel, nous avons la panoplie du geek : appareil photo Nikon D5100+ zoom + trépied, GoPro Hero 4 + perche stabilisatrice, drône DJI Mavic Pro, petit PC puissant (pour montage vidéo), 2 téléphones et je crois que c’est tout. Vous avez dit encombrant ? Tsss, sornettes…

8. Janaïna peut passer toute l’après-midi à admirer les poissons (son prénom lui va donc comme un gant), les oiseaux et toute sorte d’animaux. Kevin trouve ça beau, mais quand il faut y aller, il faut y aller !

9. Pour info, Kevin a le mal de mer et parfois ça fait bien chier… Nous étions à Nusa Penida, île au Sud-Est de Bali, et nous devions quitter l’île à 15h. Nous avions pris le temps de visiter l’endroit et il ne nous restait que quelques heures pour trouver à la hâte une compagnie ou un pêcheur afin de faire la rencontre des raies manta. Pêcheur trouvé, nous payons 4 fois le prix et malheureusement le temps n’est pas clément du tout (style grosses vagues, orage et pluie). Tant pis, on se lance, moins d’une heure de bateau plus tard, proche d’Angel’s Billabong, on se fout à l’eau et à force de patience (et de houle), nous les voyons enfin ! Janaïna est toute excitée pendant que Kevin vomit ses tripes (il aura quand même vu une énorme raie, avant de remonter dans le bateau…).

10. Kevin est aussi arachnophobe (le relou !) et toujours à Nusa Penida, dans un petit bungalow typique de la région, une grosse araignée de la taille d’une main d’enfant, à mi-chemin entre la salle de bains et la chambre, nous barrait le passage (même si elle était au plafond). Nous avons beau ne pas vouloir tuer la faune environnante, celle-ci nous empêchait de dormir et toutes les tentatives de lancer de tongs n’ont pas réussi à la faire partir. Kevin a eu la sublime idée d’appeler le chat du propriétaire qui en a fait tout simplement son dîner.

11. (Pour continuer dans le côté félin) En quittant la France, nous quittions le fait d’être propriétaires d’un chat. Malgré la tristesse de la chose, vous en convenez, à quasiment chaque endroit où nous avons dormi depuis que nous sommes partis, nous avons pu renouer avec ce lien et combler le manque avec des chiens, des chats, des singes, des perroquets, des kangourous… Même en pleine forêt australienne, nous avons partagé le petit déjeuner et fait notre toilette avec Marcel le Coq (pas farouche le loulou).

Nous répondons désormais aux questions de Justine et Maxime, la première étant :

1. Le poids du sac au départ et maintenant ? Le poids de nos sacs n’a pas vraiment évolué, sans doute d’un ou deux kilos avec les légers souvenirs que nous avons acheté au cours des voyages. Mais en gros, nous avons chacun un gros backpack, 20 kilos pour Kevin + une valise en cabine de 8 kilos qui contenait le drône au début + un sac à dos avec le PC. Pour Janaïna, moins de 15 kilos + son sac à main rempli de bouquins qui avoisine les 7 kilos (pas très futé, Kevin est passé aux ebooks maintenant) et un autre petit sac avec plein de choses inutiles mais qui, rien que le fait qu’on les possède, nous rassure.

2. Bière ou smoothie ? Bière évidemment (ch’ti et breton, vous pensiez quoi ?), seulement, depuis notre arrivée en Australie, nous faisons une cure à regret et à contre-cœur puisque l’alcool coûte très cher (10 $AU la pinte au bar, oui le demi, c’est pas suffisant… et 20 $AU pour un pack de 6 au supermarché). Vous comprenez pourquoi nous apprécions d’autant plus nos voyages en Asie, c’est un peu une vengeance…

3. La chose sans laquelle vous ne pourriez pas partir ? Pour Kevin, c’est évident, c’est son PC… C’est un gros geek (gros mais qui a perdu au moins 5 kilos sans sa dose de bière…), il y est accroché 24h/24 (c’est pas bientôt fini les reproches…). Pour Janaïna, c’est ses couteaux ! Elle a sa petite mallette à couteaux avec aussi son carnet de recettes, prête à dégainer le matos quand il le faut.

4. Le plus pénible en voyage ? Un voyage est bourré de moments imprévisibles, c’est ce qui fait le charme du voyage et en même temps, ce qui agace le plus au-dit moment (une panne de voiture, un retard d’avion, une personne peu scrupuleuse, un téléphone portable qui tombe à l’eau…)

5. La ville/région que vous avez visitée et où vous vous êtes dit : ici on pourrait y vivre ? Bangkok est la ville où nous nous sommes sentis le mieux, on vous entent déjà dire “Mais pourquoi ? C’est sale, il fait trop chaud, le loyer est cher tandis que les salaires sont trop bas”. Mais voyez-vous, Orianne, la cousine de Janaïna habite à Bangkok dans une maison située près d’Ekkamaï (quartier assez occidental) et nous a reçu chez elle pendant quelques jours. Nous nous y sommes tellement plu que nous nous sommes demandés “pourquoi nous déposerions nous pas nos bagages ici ?”. Chaque rue, chaque quartier est différent, on voyage grâce aux odeurs des restaurants ambulants, aux temples situés aux quatre coins de la ville, aux locaux particulièrement attentionnés et doux avec nous. Tout, absolument tout y est démesuré et incroyable et on y mange tellement bien… En plus, en 1 heure d’avion, vous êtes sur les plus belles plages de Thaïlande, à 1 heure de train à 40 centimes, vous vous retrouvez dans l’une des anciennes capitale du royaume de Siam (retour de 5000 ans en arrière au milieu de temples incroyables). Bref, coup de cœur pour cette ville qui vit de jour comme de nuit. (Après, il nous reste tellement d’autres endroits à découvrir…).

6. La destination qui n’était pas prévu au départ ? Ecoutez, il est presque impossible d’avoir une vie imprévisible avec Kevin car c’est un gros maniaque de l’organisation. Monsieur tient absolument à ce que notre route soit toute tracée, cela évite certains imprévus certes, mais Janaïna tend à lui démontrer qu’en sortant des sentiers battus, on peut faire des découvertes magnifiques. Elle se laisse totalement bercer par le voyage et selon elle, il faudrait juste voir ce que la vie nous offre au jour le jour (les contraires s’attirent à ce qu’il paraît !). Toujours est-il qu’en Septembre 2016, lorsque nous avons quitté la France, nous n’avions pas organisé de partir en Thaïlande. Nous avons simplement rejoins des amis, chacun faisant un petit bout de chemin de son côté.

7. La pire arnaque que vous ayez subie ? En 28 jours en Indonésie, particulièrement à Bali, il nous est arrivé de prendre le taxi nombre de fois mais la première et la dernière fois que nous l’avons emprunté, ils nous l’ont bien mise à l’envers. Un premier trajet qui nous aura coûter bien plus cher que la normale (du genre, 4 fois plus, car nous nous n’étions pas renseigné sur les prix avant) et le dernier trajet nous a berné en nous vendant son trajet de normalement 5 minutes pour “Twenty”. Nous pensions que cela signifiait 20 000 roupies indonésiennes mais il nous annonce 20 $US après 45 minutes de trajet (oui car il nous baladait dans tous les sens). Autant vous dire que le ton est monté, Janaïna qui est de nature calme s’est énervée si fort que le mec a pris peur (d’ailleurs Kevin a trouvé ça drôle la façon dont elle s’énerve en anglais parce que c’est une quiche).

8. L’activité que vous avez préféré pendant votre voyage ? Nous avons passé notre brevet de plongée PADI sur les îles Gili Trawangan. Depuis ses 15 ans, Janaïna est une fana de plongée, de snorkeling et de chasse sous-marine, c’était son rêve de plonger sans que l’on nous colle au train. La meilleure étant celle que nous avons pratiqué avant le PADI, à Amed, au nord de Bali, sur l’épave de l’USS Liberty !

9. Le meilleur conseil que vous donneriez à un voyageur ? Ne jamais se fier aux clichés d’un pays, d’une communauté. Le Brésil n’est pas aussi dangereux pour les touristes et les gens y sont tellement gentils (il suffit d’être vigilant et de ne pas afficher sa “richesse”, un exemple parmi tant d’autres, nous traversions les favelas avec le reflex autour du cou, un local nous a recommandé de le ranger dans le sac histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises).

10. Votre meilleur souvenir en voyage ? Kevin a fait une super surprise à Janaïna au Brésil, il avait organisé depuis la France un trekking de 4 jours dans le parc national de la Chapada Diamantina. 4 jours sans électricité, sans eau chaude, sans réel confort, la surprise était réussie ! Le soir, nous dormions chez un des seuls habitants de la grande vallée, il vivait là avec sa famille dans une petite maison qu’il a construit de ses mains et se ravitaillait dans la ville la plus proche avec son âne (riz, café, …). Ils vivaient de leur potager (on y trouvait de tout, des bananes, des ananas, des “Jack Fruit”) mais aussi de leur maison d’accueil pour les randonneurs qui passaient par là. Le soir venu, les femmes de la famille nous régalaient des mets typiques brésiliens, puis le patriarche nous confiait sa vie au coin du feu tant bien que mal et nous tentions de communiquer également (avec difficulté). Dans ces situations, les échanges de regards sont si intenses que les émotions se diffusent sans problèmes et il s’agit de nos meilleurs moments.

11. Une anecdote rigolote ? Ce n’était pas sensé être drôle mais Janaïna a vu son téléphone tout neuf coulé au milieu de la baie de Sydney. À bord d’un voilier, notre hôte HelpX participait souvent à des courses et ce soir-là nous étions invités à participer à l’une d’entre elles. Nous pensions simplement faire une balade avec un joli coucher de soleil, mais au vu de l’agitation et des autres voiliers aux alentours, nous avons vite tilté qu’il fallait mettre la main à la patte et que ce sera pas une partie de plaisir. Aujourd’hui, on en rigole !

À notre tour, les nominés sont… :

  • unepartdumonde : Krystel et Olivier nous régalent de leurs aventures et de leurs photos. Nous sommes à la recherche de belles inspirations pour les futurs voyages en Amérique du Sud, donc…
  • surlaroutedesflo : Florian et Florine (ils se sont bien trouvés ces 2 là :p) et même si leur tour du monde ne fait que commencer, ils ont de quoi nous faire saliver avec leurs jolies destinations
  • les4explorateurs : Famille et voyage fonctionne de pair, et la famille Belmain-Philippon nous le démontre. Un enthousiasme et des photos révélatrices de leur bonheur, on adore !
  • lemondeenmariniere : La marinière ça nous parle en tant que breton de souche et breton adopté ^^ et puis Manon et Fabien commencent leur tour du monde en NZ, notre prochaine visite après l’Australie !
  • emeleska : Les pays asiatiques font rêver Martin et Serena, et Martin et Serena nous font rêver ! C’est contagieux le voyage, hein ?
  • instant-nomade : Des récits rédigés aux petits oignons, des vidéos pimpantes. Tout y est !
  • parenthese_en_terres_inconnues : Des sourires en-veux en-voilà et un itinéraire qui donne envie.
  • unefilledavril : Qui a dit que voyager avec une “Babygirl” était compliqué ? Vous voulez des conseils, allez vite les voir !
  • thebelgepackers : Des voisins (de Kevin) ! Et puis Gilles est aussi né le 18/08 comme Kevin, c’est un signe (lol) ?
  • unebelge-unfrancais : Des articles complets et une passion pour l’Urbex que Kevin aime particulièrement
  • voyageusementsport : Un road-trip en stop en Australie, c’est possible avec de bien belles surprises !

Et voici les questions qu’on leur pose :

  1. Le voyage, un coup de tête ou une idée mûrie depuis un long moment ?
  2. Ce qui vous a effrayé le plus avant de partir ?
  3. Ce qui vous manque le plus en France ?
  4. Une rencontre incroyable durant votre trip ?
  5. Vous trouvez le temps, malgré tout, entre les visites pour la rédaction des articles ? Un conseil pour les autres qui veulent se lancer dans l’aventure du blog ?
  6. Une anecdote rigolote ?
  7. Le pays ou l’endroit qui vous a le plus ému ?
  8. Le pire moment auquel vous avez dû faire face ?
  9. Vous auriez un plat à nous présenter qui donne l’eau à la bouche (en Australie, vous comprenez, la gastronomie n’est pas extra, alors faites-nous saliver) et un autre qui vous a franchement dégoûté ?
  10. Quel est le pays, par dessus tout, que vous souhaiteriez découvrir ?
  11. La chose la plus folle que vous ayez faite en voyage ?

Encore merci à Justine et Maxime pour la nomination, et à vos claviers amis blogueurs !