Voilà, le premier article sur la Thaïlande voit enfin le jour ! Petite histoire drôle, nous étions tellement pressés d’y aller que malgré notre date de départ sur le billet d’avion, nous étions prêts à partir… dès la veille du départ. Mais bon, nous avons quand même patienter ! Donc depuis la maison de Neil près de Perth (voir l’article sur Perth), nous prenons un Uber pour rejoindre l’aéroport vers 00h ($50 le trajet pour 45 minutes de voiture) sachant que notre vol est à 5h du matin (nous avions peur qu’il n’y ait pas de Uber à 3h du matin). Enfin bref, le principal c’est que nous prenons notre avion :). Nous atterrissons à Bangkok, à l’aéroport de Don Mueang, (on garde l’article sur Bangkok pour la fin car nous y avons séjourné en arrivant et juste avant de quitter la Thaïlande), nous récupérons nos amis Gwendoline et Thomas cette fois-ci à l’aéroport de Suvarnabhumi et c’est proche de notre hébergement à Bangkok que nous prenons un bus local pour rejoindre la belle île de Koh Chang. Sur papier, ça semble vraiment proche mais nous commençons à comprendre le système dorénavant. Nous irons donc à la gare routière d’Ekkamai, près de la BTS (Bangkok Train Station) du même nom. Suite à l’achat des tickets au guichet qui comprennent le bus jusqu’à la gare routière de Trat ainsi que le ferry A/R Laem NgopKoh Chang et Koh ChangLaem Ngop (pour la modique somme de 370 Baths par personne, soit 10€), nous sommes prêts à rouler.

Arrivés à la gare routière de Trat, nous pensions que les tickets que nous avions acheté à Bangkok comprenait également le taxi collectif (qu’on appelle ici le “songthaew“) qui fait le trajet jusqu’au ferry mais ce n’était pas le cas (la barrière de la langue peut parfois nous faire comprendre tout de travers !). Nous payons donc 70 Baths par personne en supplément (prix que nous essayons de négocier avant de se rendre compte que ça n’équivalait qu’à 1,90€…). 15 minutes passent à bord du petit pick-up aménagé et nous sommes presque à la jetée du ferry, nous renseignons nos identités dans un petit boui-boui qui s’assurent que nous avons nos tickets de ferry puis enfin nous embarquons pour la traversée d’une heure. Le ferry est tout sauf rassurant mais plus les minutes avancent, plus on oublie l’état du bateau : les petites montagnes que l’on aperçoit au loin se marient tellement bien avec l’azur de l’eau…

Enfin sur la terre ferme, nous avons encore un peu moins d’une heure avant de rejoindre le Resort qui nous accueillera pour 4 jours et 3 nuits, le Bailan Beach Resort. Nous empruntons une nouvelle fois le fameux songthaew pour 100 Baths par personne (2,70 €) et retrouvons cette sensation (que nous avions connu en Indonésie) où le moteur crache ses tripes pour venir à bout d’une côte sans fin. Voilà, nous y sommes arrivés, 5h de bus, 1h de ferry, 1h30 de songthaews et une bonne demie-heure d’attente cumulée, de quoi aller se coucher juste après ^^ ! Enfin bon, nous allons d’abord nous poser tranquillement, admirer le paysage, fêter le fait que nous nous retrouvons et surtout manger à notre faim pour moins de 5 € ;).

Nous renouons également avec ce genre de petit déjeuner qui nous font, à coup sûr, oublier nos pauvres bols de céréales Weetabix en Australie, et c’est franchement une bonne chose !

En sortant de notre résidence, nous accédons à l’artère principale et jugeons bon de louer le scooter à la journée pour éviter d’être dépendants des taxis collectifs (250 Baths la journée soit 7 €, sachant que le litre d’essence est de 40 Baths soit 1,10 €). À nous la liberté, les cheveux au vent ! Sachant que Koh Chang signifie littéralement l’île aux éléphants, il serait bête de ne pas partager de moments en compagnie de ces pachydermes aussi impressionnants qu’intelligents. Nous irons donc au Kaibae Meechai Elephant Camp et malgré le bon moment passé, notre sentiment est assez partagé. Nous ne sommes pas bêtes, nous savons que ces éléphants représentent un business et ça saute aux yeux ! Nous nous sentons particulièrement mal à l’aise à l’idée de les voir enchaînés dans des espaces confinés. Le fait de les voir exécuter des gestes mille fois répétés pour des touristes qui se pavanent sur leurs chaises, ça m’éclate pas vraiment…

Nous trouvons donc un compromis, nous oublions le trekking à dos d’éléphants car les dossiers posés sur leurs dos en plus du poids des touristes ont vraiment l’air de les incommoder et nous optons pour une baignade avec deux éléphants de 3 et 4 ans qui se faisaient un malin plaisir à nous arroser. Fort heureusement, nous ne voyons aucun signes de maltraitances (apparents) même si les dresseurs ont tendance à tirer sur les poils des pachydermes lorsqu’ils désobéissent (et c’est énervant !). Au fait, ça semble logique mais pas pour tout le monde, même si les dresseurs vous invitent à grimper sur ces jolies “petites” bêtes, ne le faites pas, surtout quand ils sont si jeunes… Ça ferait sans doute une belle photo mais au détriment de leur santé, alors pensez-y ! Bref, nous apprécierons nager avec ces bébés qui s’amusent comme des petits fous, nous aurons également le droit à un gentil barrissement lors de la photo de famille :).

Suite à cette magnifique rencontre, nous pénétrons un peu dans les terres à dos de scooters pour passer un peu de temps près de la Khlong Phlu Waterfall. L’entrée est de 200 Baths par personne (soit 5 €), et il est nécessaire d’emprunter un sentier durant moins de 10 minutes pour y accéder. La cascade se situe en plein cœur de la jungle, entre deux falaises basaltiques et on y trouve un petit bassin où une dizaine de poissons viendront vous chamailler à peine vous poserez votre orteil dans l’eau (ça peut surprendre ^^).

Si vous souhaitez vous détendre, Koh Chang est l’endroit idéal. Le flot de touristes est assez modéré et il y règne une ambiance vraiment paisible. Parmi toutes les plages, on y trouve de très jolis coins, White Sand Beach en fait parti.

Et puis, c’est tellement facile de manger comme un roi, peu importe où vous vous arrêtez… Franchement, faire un séjour en Asie quand tu viens d’Australie, c’est l’un des meilleurs moyens pour comprendre à quel point la cuisine asiatique est l’une si ce n’est la meilleure du monde.

Les filles rencontreront des vendeuses ambulantes sur la plage, de quoi récupérer quelques babioles et quelques sourires en complément.

Sur la première plage où nous avions fait la rencontre des éléphants, Kai Bae Beach, il est possible de louer des kayaks à la journée, à la demie-journée ou même à l’heure. Nous débourserons 100 Baths par couple (2,5 €) pour une heure afin de mettre un pied sur l’île d’en face Ko Man Nai qui n’a que très peu d’intérêts sinon une vue juste parfaite sur Koh Chang qui mêle si bien ses reliefs à cette mer chaude et tranquille.

De retour de cette balade paisible (même si nous faisions la course comme de vrais gamins), nous initions une séance photo pour créer le souvenir face à ce soleil qui amorce sa descente.

Le silence ou le clapotis des vagues viennent border nos soirées à Koh Chang, très peu de bruits perturbateurs aux alentours et c’est fraîchement appréciable. Nous n’hésiterons pas à profiter de cette quiétude autour d’un massage d’une heure (pour 300 Baths, soit 7,5 €…), de quoi nous faire sombrer dans le sommeil (même si parfois leurs gestes sont assez appuyés et peuvent vous titiller un peu !).

Après cette brève escapade à Koh Chang, on se retrouve à Krabi dans le prochain article !

Découvrez notre page YouTube

  • YouTube

Venez nous rejoindre sur Instagram