C’est donc à Perth que nous posons nos valises jusque le début de mois de février (car nous prenons un vol jusqu’en Asie le 5 février et Perth s’avère être le meilleur endroit pour ne pas payer trop cher ses billets !)

Bref, nous atterrissons à Rockingham, à quelques kilomètres au sud de Perth, car des coins où dormir à Perth même, nous n’en trouvons pas pour le moment et c’est toujours pas à l’ordre du jour de dépenser nos sous pour l’hébergement. Nous resterons près de Kwinana Beach, près de Wells Park, où le fait de dormir dans son van semble toléré. C’est à ce même endroit que nous “fêterons” Noël, on met entre guillemets car Noël sans la famille, ce n’est pas vraiment Noël. Un petit coup de fil sur Skype avec la famille respective n’arrange pas tout mais nous fera beaucoup de bien !

Bon, nous vivons simplement depuis le début de notre voyage mais pour ce repas particulier, nous comptons y mettre les formes. Bière / Vin / Saumon / Fromage / Raisin, des choses qu’on ne s’autorise pas souvent tant les prix sont ridiculement hauts !

Le parking que nous avions coutume de trouver assez vide depuis notre arrivée est blindé !
Nous vous l’avouons, c’est assez étrange de célébrer Noël alors qu’il fait 30°C dehors. Les gens privilégient un repas dans un parc, en extérieur, et en famille bien sur. Toujours est-il que nous sommes un peu confus mais pour bien nous rappeler que c’est Noël, le Père Noël nous gratifie de sa visite.

Un matin, nous aurons également le droit à une charmante visite. Alors que nous dormons, quelqu’un toque à notre carreau. La première chose à laquelle nous pensons, c’est qu’un shérif vient nous mettre une prune. Et bien non, il s’agissait juste de jeunes gens qui distribuaient de la nourriture, nous avons donc eu le droit à un bon bun avec œuf et bacon ! De quoi bien démarrer une journée :).

Les jolis coins ne manquent pas par ici, la région de Perth en regorge. Légèrement au Sud, à Fremantle ou Freo comme la ville est souvent appelée, nous trouverons à South Beach une sorte de Food Court (groupement de plusieurs food trucks) où mille et une odeurs viendront chatouiller notre nez. Il semblerait que les fêtes de fin d’année fasse pousser ce genre de rassemblement dans le coin.

Même si nous n’avons pas visité ces endroits dans l’ordre où nous les citons, je les rassemble pour faire d’une pierre deux coups. À South Terrace, toujours à Fremantle, vous trouverez l’entrepôt East West Design dont l’énorme devanture est peinte d’une main d’artiste. De bien jolis œuvres d’art en pleine ville !

Nous avons également jeté un œil à la tombe de Bon Scott, leader légendaire du groupe AC/DC au Fremantle Cemetery. Écossais de naissance, sa famille a migré à Melbourne puis à Fremantle lorsqu’il avait 10 ans, lieu où il repose désormais. La visite n’est pas essentiel, mais je voulais ramener un souvenir pour les copains du boulot.

Notre dernière visite à Fremantle a été celle de l’ancienne prison construite en 1850 par les prisonniers. Ayant fermé ses portes en 1991, l’établissement est désormais ouvert aux touristes. Nous désirions la visiter de nuit mais il faut compter 26 AU$ par personne. La visite la moins chère est de 20 AU$ mais nous avons de la chance car le jour où nous y allons, c’est gratuit. Nous n’aurons malheureusement pas accès à la totalité du site, ce qui n’est pas grave en soi.

Nous rentrons donc dans le quartier des détenus, nous y verrons des cellules aussi minuscules qu’un grand placard à balai, mais vers 1900, ils ont décidé malgré tout d’agrandir ces cellules en doublant leur volume.

Le réglement interdisait d’écrire ou de dessiner sur les murs, mais un détenu avait la possibilité de peindre sur les murs de sa cellule car étant atteint de troubles psychiatriques quelque peu sévères, c’était le seul moyen d’apaiser son esprit.

Nous en apprenons beaucoup sur la façon dont est gérée la prison. Nous apprendrons également que jusqu’à la fermeture de l’établissement, en 1991, des pots de chambre faisaient office de toilettes. Il semblerait d’ailleurs que ces odeurs pestilentielles aient persisté durant les deux premières années où c’était ouvert au public. Plutôt dégueu ! Bref, nous ferons également un tour du côté de la cour qui semble avoir été le théâtre de beaucoup de souffrances vis à vis des prisonniers (des coups de fouet été assenées jusqu’à ce que le prisonnier soit à la limite de mourir et ils recouvraient les plaies de sel pour éviter l’infection, tout dépend de la gravité et de la dangerosité des détenus).

Bref, passons à quelque chose de plus gai ! Pour ce qui est de Perth, nous avons posé les pieds au Kings Parc & Botanic Garden, endroit qui offre un très joli point de vue sur le Business Center de Perth.

Les espaces verdoyants sont omniprésents et c’est ce qui fait le charme de cette ville.

Nous parcourerons les allées d’Elizabeth Quay, avec son architecture toute particulière et sa chaleur cuisante (quand t’as un indice UV affiché de 13 et que les recommandations sont de trouver de l’ombre entre un indice de 8 et 11…). Au fait, si vous souhaitez manger pour pas trop cher, rendez-vous à Annalakshmi, en bord de quai. Restaurant ou plutôt cantine indienne familiale, vous pouvez vous y régaler et surtout payer ce que vous souhaitez payer !

Nous irons également nous promener à Watertown durant le Boxing Day (26 décembre), énorme centre commercial à ciel ouvert. Autant vous dire que c’était un calvaire car du monde, il y en avait ! Les idées de Janaïna…

Finalement, à part Kwinana Beach où nous avons élu domicile pendant plusieurs nuits, nous trouverons où dormir sans se faire déranger à Mill Point, en face de la Skyline de Perth. Nous nous amuserons à y pêcher comme le font la plupart des australiens (à y pêcher que du vent bien entendu…) et à admirer l’un des plus beaux panorama de Perth.

Si vous souhaitez passer une soirée à faire la fête, il faut que vous alliez à Northbridge. Vous y trouverez toute sorte de bars pour vous distraire. Nous irons au Mustang Bar pour passer la soirée avec un ancien collègue de Janaïna qui travaille à Perth depuis quelques mois maintenant.

Nous fêterons également la nouvelle année et irons de nouveau à Elizabeth Quay où se tiendra le feu d’artifice. La fête semble battre son plein dans le bar qui jouxte le port mais également dans les bateaux qui naviguaient sur la Swan River (il vous faudra débourser au moins 70 AU$ pour y participer) donc nous déambulerons jusqu’au démarrage du feu d’artifice. Nous avions acheté une bouteille de champagne pour l’occasion, qui n’en était finalement pas une (sorte de Champomy…). Donc gros flop ! Ah oui, et le feu d’artifice n’était pas “ouf”…

Au milieu de tout ça, nous trouverons du travail chez Neil à Oldbury, à moins d’une heure de Perth. Neil est un particulier qui souhaite mettre un peu d’ordre dans ces entrepôts car il a été victime d’une crise cardiaque il y a peu. Multicasquette et touche à tout, il est propriétaire d’une affaire de tri pour déchetterie, mécanicien moto qui a suivi de nombreux pros sur les courses australiennes, il loue également un bout de ses 20 hectares à Greg qui gère une pépinière. Bref, il ne se ménage pas vraiment (il travaille 7 jours sur 7 et ne comprend pas le concept des vacances) et il possède tout le nécessaire pour bosser sans avoir besoin des autres. Nous l’avons souvent appelé McGyver pour ça d’ailleurs. Il nous laisse son camion aménagé (celui qu’il utilise pour les courses de moto à travers l’Australie) pour que nous ayons plus de confort que dans notre petit van ! Ce sera du luxe et nous nous en priverons pas.

Nous avions convenu d’un taux horaire au départ, de 22 AU$ l’heure, mais au bout de 40 heures par jour la première semaine, nous nous rendons compte qu’il nous roule un peu dans la farine. Il nous explique qu’il n’a plus de business à proprement parlé et qu’il nous paye grâce à ces économies. Bref, nous nous sentons un peu bernés (pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt) mais compréhensifs. Nous convenons donc de faire 30 heures à la semaine pour 20 AU$ de l’heure, ce qui ne semble pas l’enthousiasmer.

Finies les joyeuses fins de journée où nous partagions bières et discussions (quand il était “beer o’clock” !), dorénavant, nous avons moins d’interaction avec Neil. J’essaie parfois de percer l’abcès pour retrouver l’enthousiasme et les franches rigolades des premières semaines, ça marchera en partie car nous retrouverons le sourire sur son visage et ces blagues de vieil australien du bush !

En un mois de temps, nous aurons déménagé toutes ses affaires d’un entrepôt à un autre (la plupart “full of shit” dixit Neil), utilisé un chariot élévateur, puis un tractopelle pour faire le tri dans sa déchetterie, aidé Greg à rempoté les plantes de sa pépinière, rencontré des araignées red back en pagaille (dont une qui aura tenté de grimper sur mon mollet… je l’ai kické à temps, oui parce qu’elles sont à moitié dangereuses et peuvent rendre malade ou tuer les adultes faibles ou les enfants…), des lézards blue tongues (qui se débarrassent des escargots dans la pépinière), des scolopandres de la taille d’une main (très dangereux également). Enfin bref, tout ça nous aura bien aidé à mettre des sous de côté pour partir en Thaïlande :).

Nous nous occuperons tant bien que mal lors de nos jours de repos, sur les plages de Rockingham, de Cottlesloe, mais ce qui nous aura marqué le plus, c’est Rottnest Island, île à une trentaine de minutes en ferry qui réserve de bien belles surprises. Nous dépenserons 80 AU$ par personne pour faire la traversée grâce au site de Rottnest Express (le mardi c’est moins cher !). Plusieurs packages sont disponibles, nous voulions ajouter la location d’un vélo au prix du billet, mais il n’y en avait plus de disponible (nous en trouverons sur l’île pour la somme un peu gonflée de 30 AU$ par personne pour la journée…). Le départ du ferry se fait de plusieurs endroits différents, nous partirons de Fremantle, du C Shed où vous pouvez laisser votre véhicule pour 10 AU$ la journée.

Arrivés sur l’île, nous enfourchons notre monture et sommes prêts à boucler un parcours de 22 kilomètres. Les plages sont plus belles les unes que les autres, ne pas hésiter à aller vous baigner, c’est un plaisir garanti !

Ce qui fait la particularité de l’île, c’est qu’on y trouve une petite bête des plus mignonnes ! Rottnest, littéralement signifie “nid de rat”, ça ne donne pas forcément envie mais ayant été confondu avec des rats lors de la découverte de l’île, les quokkas sont un mélange particulier entre le rat et le kangourou. Pourquoi il est si mignon ? Parce qu’on dirait qu’il sourit tout le temps ! Nous passerons de jolis moments avec ces petits marsupiaux curieux et au visage enchanteur.

Pour info, en plus d’en trouver à Rottnest Island, il est possible d’en apercevoir sur l‘île de Bald, près d’Albany ;).

L’île est classée en réserve naturelle de niveau A, ceci lui permet entre autres de protéger sa faune sauvage et marine spectaculaire. En plus des quokkas, représentants officiels de l’île, vous pouvez également observer autour de l’île des phoques sauvages, des tortues, des dauphins, des baleines, … De quoi satisfaire vos envies à condition d’y mettre le prix, évidemment ^^.

Après ces 22 kilomètres où les routes sont hyper vallonnées, nous nous accorderons une petite collation (cocktail + bière = 25 AU$) !

Nous tenterons l’expérience de l’aquarium de Perth, l’AQWA. Si nous avons un conseil, n’y allez pas ! Nous avons perdu 30 AU$ par personne pour très peu de choses exceptionnelles. La visite ne dure pas plus d’une heure, le seul point positif, c’est le “Tunnel underwater” où se mélange bon nombre d’espèces marines. Quand bien même, cela ne vaut pas le coup.

Autre célébration, celle de l’Australia Day le 26 janvier, le plus grand événement civique annuel en Australie ! La date commémore l’arrivée de la première flotte européenne à Sydney Cove en 1788 et la proclamation de la souveraineté britannique sur la côte est. Il n’est donc pas rare de voir flotter les drapeaux australiens à tout va ce jour-là. Au matin, nous resterons en bord de mer, sur notre parc habituel le Wells Park où les familles se réunissent une nouvelle fois à la manière d’un Nouvel an !

Cette soirée-là, un nouveau feu d’artifice sera lancé d’Elizabeth Quay, comme au Nouvel An ! Nous nous y rendrons en nous assurant de ne pas être seuls et nous donnons donc rendez-vous à d’autres français pour ne pas réitérer le flop du Nouvel An. Nous déposons Dundee à la frontière du Business Center et empruntons un bus histoire d’éviter de galérer à chercher une place où se garer. 10 minutes passent et le bus se fait arrêter par plusieurs policiers… Sur le moment, on ne comprend pas trop ce qu’ils essaient de nous dire, nous allons tout de suite sur Internet pour voir qu’un avion vient de se crasher sur la Swan River (endroit où était censé être tiré le feu d’artifice), de quoi nous refroidir un petit peu (oui, parce qu’il y a eu 2 morts quand même) et de quoi écourter notre soirée à regrets.

Malgré le drame, nous décidons tout de même d’aller chercher quelques bières pour fêter l’Australia Day sur la plage de South Beach à Fremantle. Nous discutons devant ce coucher de soleil magnifique, et lorsque la nuit se couche enfin, nous apercevons un feu d’artifice qui vient tout droit du port de Fremantle.

Nous restons finalement un peu à Mandurah pour prendre le soleil, à quelques kilomètres au Sud de Perth. Les jours qui viennent vont être quelque peu différents en Thaïlande ! Nous laissons Dundee entre de bonnes mains dans l’entrepôt de Neil et nous voilà prêts pour changer totalement d’atmosphère !

Découvrez notre page YouTube

  • YouTube

Venez nous rejoindre sur Instagram